News

17/02/2015 PROFILE > Chef d'entreprise , Direction , Conseil en formalités , Expert-comptable

Le gouvernement clarifie le cadre du travail à temps partiel de 24 heures

Mercredi 28 janvier 2015, le ministre du Travail, François Rebsamen, a présenté une ordonnance clarifiant le nouveau cadre réglementaire du travail à temps partiel.

En effet, depuis le 1er juillet 2014, les contrats de travail à temps partiel, CDD comme CDI, devront être conclus pour une durée minimum de 24 heures par semaine sauf demande explicite du salarié ou accord de branche.
 
L'ordonnance précise un point sensible soulevé par le patronat : un salarié ayant demandé à travailler moins de 24 heures à partir du 1er juillet 2014 (ou ayant signé un contrat de moins de 24 heures avant cette date) et qui souhaiterait travailler davantage bénéficierait d'un droit de priorité sans toutefois que l'employeur ait l'obligation de répondre favorablement à sa demande tant qu'un contrat de 24 heures ne se libère pas.
L'ordonnance est parue au Journal officiel le 30 janvier 2015.

 

Liens:

250324.htm?utm_source=CEM_03_02_2015&utm_medium=e-mail&utm_campaign=newsletter&XType=XTM&isn=03/02/2015

 

 


23/02/2015 PROFILE > Chef d'entreprise , Direction , Conseil en formalités , Expert-comptable

The government has clarified the framework of part-time work of 24 hours

On Wednesday, 28 January 2015, the Minister of Labour, François Rebsamen, presented an ordinance clarifying the new regulatory framework for part-time work.

In effect, as of 1st July 2014, part-time employment contracts, CDDs (contracts with a defined term) and CDIs (contracts with an unlimited term), must be concluded for a minimum duration of 24 hours per week, except with respect to an express request by the employee or professional agreement.
 
The ordinance clarifies a sensitive point raised by management: an employee having worked less than 24 hours as of 1st July 2014 (or having signed a contract for less than 24 hours before this date) and who wishes to work more, would benefit from a priority right without the employer having ever been obligated to favourably respond to the request as a 24-hour contract was not available.

The ordinance appeared in the Official Journal of 30 January 2015.